Mes lectures « noires »

Négripub: l’image des Noirs dans la publicité

Publié en 1994 ce livre fait une analyse très poussée de l’image des noirs dans la publicité à partir du 18ème siècle, plus de 300 images sont commentées. L’évolution de l’image positive des noirs a été très très lente, notamment à cause des préjugés et de la colonisation. Ce livre mériterait une petite mise à jour.

De la Françafrique à la Mafiafrique – François-Xavier Verschave – 2004


Ce livre est la retranscription d’une conférence tenue par François-Xavier Verschave en 2003. Le sujet de la conférence ? Les relations « inégales » entre la France et l’Afrique. Lors de cette conférence Monsieur Verschave, explique entre autre qu’il est important de supprimer le Fran CFA. C’est un livre court, mais qui permet d’apprendre et de comprendre pas mal de choses sur cette Françafrique. La conférence est aussi disponible sur youtube.

Trop Crépus ? – Aurélie Louchard – 2019


Ce livre est un essai (oeuvre de réflexion) sur les cheveux crépus. Elle fait une analyse du mouvement nappy et de la position des noir(e)s dans la société française. Aurélie Louchard est une femme blanche (avec les cheveux lisses) .

L’Afrique humiliée – Aminata Traoré – 2008


Le coup de gueule d’Aminata Traoré sur le discours de l’ex président Nicolas Sarkozy prononcé le 26 juillet 2008 à Dakar. Surtout sur la phrase « l’homme africain n’est pas assez rentré dans l’histoire ». L’auteure fait une analyse poussée de l’immigration, de la Françafrique, de la gestion des banlieues et le problème des frontières Ceuta et Melilla en Espagne. Elle explique aussi comment elle a été snobée par les politiques qui semblaient vouloir améliorer la situation. le livre date de 2008 mais même plus de 10 ans après les problèmes soulevés dans ce livre sont toujours d’actualités… malheureusement.

Ma mère m’a tué – Albert Nsengimana – 2019


Récit très poignant d’un homme qui raconte comment il a survécu au génocide Rwandais à l’age 6 ans. Entre la torture, les tueries, les trahisons à travers ce livre on ne peut même pas s’imaginer toutes les horreurs que les Tutsis ont pu subir. Le récit se lit malgré tout facilement car écrit avec une plume assez enfantine. Le livre est divisé en 3 parties – Avant – Pendant – Après le génocide. Le lecteur peut tout le long admirer le courage, la détermination et la résilience de l’auteur mais aussi être face à la cruauté et à la tristesse de la situation.

Qu’Allah bénisse la France – Abd al Malik – 2004


Autobiographie de Regis , qui deviendra Abd al Malik suite à sa conversion à l’islam. Il raconte en plus son enfance de délinquant, son ascension dans la musique, la rencontre avec sa femme, la paternité…

Devenir – Michelle Obama – 2018

Mémoire de l’ancienne Première dame, qui raconte son enfance, son ascension professionnelle, sa vie amoureuse et son ressenti de femme, de femme noire, de femme de présidente, de maman.

J’étais un chef de gang – Lamence Madzou – 2008


Livre autobiographique Lamence Madzou raconte son quotidien de bandit.

Peau noire, masques blancs – Frantz Fanon – 1952


Analyse très poussée sur les effets de la domination des blancs sur les noirs. Il faut absolument que je le relise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

9 Partages
Tweetez
Partagez9
Enregistrer
Partagez